Envie de me faire plaisir

Publié le par Boo

En ce moment, ça va pas fort. Cela fait exactement 76 jours que mon amoureux est parti à Barcelone pour son stage. Il sera dans 23 jours exactement à l'aéroport de Bâle-Mulhouse. C'est plus grand chose 23 jours. Ca fait juste trois semaines et deux jours. Mais ce n'est pas le temps à venir qui me démoralise, mais le temps passé....

 

J'en ai marre d'attendre derrière mon ordinateur qu'il se connecte sur Skype. Et même, j'en ai marre de lui parler sur Skype. Je préfèrerais de loin une conversation épistolaire enflammée mais il n'est pas démodé lui.... J'ai du pleurer pour obtenir qu'il m'écrive y a deux semaines, je ne sais même pas s'il a pensé à la poster. Et quand bien même, quelque chose de réclamé à corps et à cris à bien moins de saveur qu'une qui serait spontanée...

 

Devant mon sentiment de lassitude et mon impression de ressembler à l'héroïne de Latex, j'ai décidé d'aller faire les courses, de remplir mon frigo de ces nuggets au poulet transgéniques qui coutent trois fois moins cher qu'un steak haché 30% de matière grasse.

 

Mais là, fail. Monop est fermé, dégât des eaux. Sachant que l'Intermarché est à 20minutes en bus, que les Casinos sont hors de prix, j'ai vite fait mon calcul. Histoire de m'éviter de m'effondrer en pleurant au milieu de la rue parce que le karma et la terre entière sont contre moi, j'entre à Yves Rocher. Ca sent bon chez eux. Et j'aime bien rentrer dans une pièce qui sent bon. J'ai du y rester un bon quart d'heure, à détailler tous les parfums, à regarder avec envie la carte des soins.....

 

C'est là que j'ai compris.

 

Je crois que j'ai besoin qu'on prenne soin de moi. Ca fait un petit moment que je n'habite plus chez mes parents en résidence principale. Avant, quand ça n'allait pas, je filais me réfugier dans les bras de l'un ou de l'autre. Non, je n'ai pas honte de le dire, à bientôt 22 ans, j'ai encore besoin du réconfort de mes parents. Je crois qu'on a TOUJOURS, toute notre vie, besoin un jour du réconfort de quelqu'un qu'on aime. Mes parents sont loin, Grand Brun, c'est même pas la peine d'y penser. Sortir dans la rue et câliner le premier quidam qui passe? J'ai une chance sur deux de tomber sur les SDF bourrés qui hantent la Grande Rue.

 

Non, je vais me faire plaisir à moi, je vais prendre soin de moi, moi toute seule, comme une grande. Là, de suite, j'ai envie d'un bain brûlant qui sent la fraise. Je sors de chez Yves pour m'enfuir chez  la déesse de la beauté, Sephora. J'ai fait une razzia raisonnable rayon vernis, puis je me suis acheté un haut de pyjama (j'en ai marre de tourner avec 2hauts et 3bas).

 

Une fois rentrée, je me suis sentie mieux. Je me suis nettoyé consciensieusementle vieux vernis qui s'écaillait sur le bout de mes ongles, me les suis polis, limés, nourris (un peu d'huile d'olive sur un coton démaquillant!), puis je les ai de nouveau vernis. Doucement, en m'appliquant, la langue entre les dents, comme quand j'étais petite et qu'il ne fallait surtout pas dépasser le coloriage. Puis je me suis fais un chocolat  chaud, et j'ai grignoté des spéculoos, avant de passer la surcouche que je venais juste d'acquérir.

 

Et bien que ça, ça fait du bien. Ca vaut pas encore les bras d'un être aimé, mais ça soulage.... Comme si j'écopais un peu le vase du manque pour repousser le moment où il va déborder.

Commenter cet article

mecepatou 21/02/2012 13:52


Il n'y a pas d'age pour avoir des calins même de ses parents. Tu as bien fait de t'occuper de toi. c'est bon pour le moral. Tu
pourrai aller voir un bon film pas trop romantique parce que le retour sera difficile ou ecouter une bonne musique. Tu peux peut-être lui envoyer une carte virtuelle ? il te répondra peut-être !!
Courage

Boo 21/02/2012 22:29



C'est une excellente idée! (ce sont d'excellentes idées!) j'ai trouvé un site de cartes virtuelles : www.dromadaire.com . L'envoi par mail est gratuit!


 



Leachou 20/02/2012 21:09


Oh  :) ! Moi c'était plus mes année de collège ^^

Boo 20/02/2012 22:27



Merci de la visite, ça fait plaisir!