Mes agendas.... sans moi! # un lundi parmi tant d'autres

Publié le par Boo

Je suis passée du cahier de texte à l'agenda à mon entrée en sixième. Je ne me souviens plus un quoi c'était. Celui de cinquième, c'était un gros Chipie, il devait faire au moins 25*15cm, il était assez maousse dans mon sac à dos (plein comme un oeuf, porté sur la hanche). Celui de 4ème, mon plus beau, c'est un Anne Geddes, un jaune. Mais si, elle photographie magnifiquement les bébés! dedans, j'ai pleins de mots de copines, des mots qu'on s'écrivait en cours, à base de Bigs bisou Bien Baveu Bell Brune où le B est énorme et sert d'initiale à tous les mots et autres absurderies genre monologue écrits (salu wesh, sa va?). Comme quoi, on a pas eu besoin de facebook pour parler dans le vide.

 

Je ne me souviens plus de mes autres agendas. Je sais qu'ils sont rangés bien sagement sous mon lit, dans une boite noire. Et c'est tout.

 

L'agenda et moi, c'est une longue histoire qui dure depuis l'après bac. J'ai tellement pris l'habitude avec la prépa de ne noter que les sujets de mes futures kholles que celui-ci devenait presque obsolète. Autre habitude qui a participé à cet effondrement de ma (mauvaise) volonté, l'ORGANISATION. Ou plutôt la non organisation. En prépa, si tu bosses pas au jour le jour, t'es mort. Sauf si tu es très très bon, mais comme ce n'est pas mon cas, je suis juste très bonne, ahaha!, je bossais au jour le jour (voir avec BEAUCOUP d'avance pour les kholles de maths, Brill, si vous me lisez....). Du coup, les devoirs, tu les attaques le soir même. Suffit d'une note sur ta feuille et tu sais à quel exercice t'arrêter. Du coup, quand il y a pas de note, ben tu te tapes toute la feuille, dans le doute....

 

Ce qui l'a achevé, c'est mon entrée dans mon école d'ingé. Là, j'ai arrêté de noter mes devoirs. Je ne sais pas pourquoi. Honnêtement? Je ne suis pas sûre d'avoir fait un seul exercice demandé en dehors de l'élec et de la méca. Jamais. Par exemple en thermo, j'ai même pas ouvert mon cahier (moment égo ON: en même temps, c'est le deuxième 20 de toute ma carrière, je pense que je PEUX, en être fière!!! moment égo OFF: surtout quand on sait que je plafonnais à 9 en thermo en prépa, BREF).

Du coup, tous les ans, j'achète un petit carnet pour noter mes homeworks et autres travaux à rendre. La premère année j'ai tenu six mois, la seconde deux, la troisième, j'ai écris mon nom sur la seconde de couverture. C'est déjà pas mal. Je sais pas si avec l'entrée à la vie active va me redonner cette bonne habitude de l'agenda, mais j'aimerais bien.

 

 

Ah mais peut-être que non en fait. Parce qu'il y a un truc que je déteste dans les agendas, que dis-je, que je HAIS!

C'est qu'il faut en choisir un, et UN SEUL, parmi tout ces si beeeaaauuuux calepins!!!! Moi, choisir, j'aime pas. C'est comme une torture mentale, parce que tu sais que si tu choisis celui-là maintenant, tu vas en trouver un encore plus beau demain. 

Ca vous fait ça à vous aussi? La crise "existentielle" pour savoir sur lequel jeter son dévolu?

Commenter cet article

madamezazaofmars 20/01/2013 09:26


Je déteste choisir moi aussi d'ou ma sélection :)


Je ne me souviens pas dans quoi je notais mes evoirs a la fac

Boo 20/01/2013 12:32



Peut être sur une feuille volante qui disparaissait au fin fond du sac . C'est une autre de mes spécialités ça,
de faire disparaitre des choses dans mon sac!



natmum02 15/01/2013 08:24


Ah la procrastination : tout un art !!!!! voilà pourquoi nous n'avons plus d'agendas : nous voulons toujours le choisir demain et c'est trop tard 


Merci pour ton joli commentaire chez moi !!!

Boo 20/01/2013 12:31



Mais de rien!


C'est vraiment quelque chose que j'aime pas, m'acheter un agenda (hors de prix) pour me rendre compte après qu'il y en a un qui est encore plus coup de coeur que le premier!