Tel le faon pris dans les phares d'une voiture

Publié le par Boo

 

C’est un peu comme ça que je me sens en ce moment. Je ne sais pas trop quoi faire, je suis atterrée de la bêtise de certains camarades et de la façon dont marche le monde. Faut-il être égoïste et sans pitié pour réussir ? Faut-il marcher sur les autres ?

J’ai l’impression d’être de partout à la fois, d’être une vraie girouette. Il me faut trouver un objectif. Un objectif stable sur le long terme, qui influence mes choix et ne me laisse pas dans le vague.

Il faut que j’apprenne à dire « Non ». Non au bénévolat (certes je suis dans le bureau de l’ADE, et ? on est 14, je vois pas pourquoi c’est toujours les même qui triment), non aux petites mains, non aux responsabilités prises par défaut (comment ça il n’y a personne pour organiser la remise des diplômes ? Bon, ben d’accord, je veux bien alors), non au bon vouloir des autres.

Je ne veux pas continuer de faire des choses qui ne me plaisent pas sous prétexte que sans moi, personne ne les ferait. Ce sont toujours les même qui triment, toujours les même sur qui on peut compter.

 

M’sieurs Dames, notre monde marche sur la tête.

Commenter cet article

La Peste 30/12/2011 16:31


Et ça n'est pas près de s'arrêter